Saint-Bruno attendra le jugement concernant le boisé des Hirondelles

Photo courtoisie

Dans les derniers mois, la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville a activement négocié avec les représentants de Sommet Prestige Canada (SPC), propriétaire du terrain, pour tenter d’acquérir le boisé des Hirondelles et ainsi en arriver à une entente à l’amiable dans ce dossier qui dure depuis plusieurs années. Les discussions entre les deux parties ayant achoppé, le processus judiciaire suivra son cours, le procès devant avoir lieu cet automne.

SPC souhaite obtenir depuis plusieurs années une autorisation pour réaliser un projet de développement résidentiel dans le boisé. Cependant, à ce jour, le propriétaire n’a pas obtenu les autorisations requises afin de réaliser son projet. Depuis le 16 juin 2022, une grande partie du boisé des Hirondelles est dorénavant intégrée dans le Règlement contrôle intérimaire (RCI) – Milieux naturels de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), qui interdit incidemment la construction sur les terrains identifiés.

Depuis plusieurs mois, le conseil municipal de Saint-Bruno a poursuivi et consolidé ses actions afin de protéger les boisés sur son territoire. « Les boisés situés sur notre territoire sont une richesse collective que nous devons protéger afin de conserver notre environnement, notre qualité de vie, ainsi que le cachet de notre ville », a déclaré M. Ludovic Grisé Farand, maire de Saint-Bruno. Rappelons que le boisé des Hirondelles, tout comme les boisés Sabourin et des Tilleuls, sont identifiés au Plan d’urbanisme comme des écosystèmes d’intérêt faisant partie d’un ensemble boisé structurant. La Ville est d’ailleurs en finalisation du processus d’acquisition pour protéger le boisé Sabourin.

Le Plan de conservation des milieux humides et autres milieux naturels identifie le boisé des Hirondelles comme zone tampon d’un milieu humide dont la valeur écologique est qualifiée d’élevée. On y trouve en effet l’extrémité de la tourbière des Atocas, classée zone de préservation extrême dans le parc national du Mont-Saint-Bruno. La protection de ce boisé participe au maintien de la biodiversité de l’écosystème du parc national et consolide le corridor forestier du Mont-Saint-Bruno, tout en protégeant les biens et services écologiques rendus par ces milieux. Le boisé des Hirondelles est également l’habitat d’une espèce floristique menacée.

La Ville entend donc laisser place aux procédures judiciaires déjà en cours à propos du boisé des Hirondelles.

Dernières nouvelles:

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

450.755.3515