Fraude Grands-parents : Deux suspects arrêtés sur le fait à Salaberry-de-Valleyfield

Photo courtoisie

Le 7 février, les policiers de la MRC Beauharnois-Salaberry ont été appelés pour une tentative de fraude grands-parents à Salaberry-de-Valleyfield. Dans ce cas-ci, il s’agit d’une femme de 55 ans qui a été contactée par une personne qui se faisait passer pour un avocat. Le stratagème utilisé était en lien avec la fille de la victime qui aurait été impliquée dans une collision avec un piéton alors qu’elle était au cellulaire. Le présumé avocat lui mentionne que sa fille aurait besoin d’un montant de 5 000$ pour payer sa caution et être libérée.

Inquiète, la femme a appelé directement sa fille et se rend compte qu’il s’agit d’une fraude. Elle contacte alors immédiatement les policiers pour les aviser. À leur arriver, elle joue le jeu lors d’une seconde discussion avec le suspect au téléphone et ils établissent un point de rencontre. Un peu plus tard, une femme de 19 ans se présente sur les lieux, certaine de venir récupérer l’argent, mais c’est à ce moment que les policiers procèdent à son arrestation. Non loin de l’événement, il y avait un véhicule où un deuxième suspect se trouvait à bord. Le conducteur, un homme de 23 ans, a également été arrêté en lien avec cet événement. Les deux suspects ont été libérés et pourraient faire face à d’éventuelles accusations en matière de fraude.

Grâce à la vigilance de cette femme, deux personnes ont pu être arrêtées.

RAPPEL DE PRÉVENTION EN LIEN AVEC LA FRAUDE DE TYPE « GRANDS-PARENTS »

La Sûreté du Québec rappelle l’importance d’être vigilant pour éviter d’être victime de fraude.

Récemment, plusieurs signalements ont été faits aux policiers concernant des tentatives de fraude auprès de personnes aînées. Les personnes ciblées ont été appelées par téléphone en mentionnant qu’un de leur proche, souvent un petit-fils, était détenu et avait besoin de quelques milliers de dollars pour être libéré. Lors de la conversation téléphonique, la mise en scène des fraudeurs implique parfois une personne qui se fait passer pour un policier ou un avocat.

Les fraudeurs ont recours à des stratagèmes variés pour arriver à leurs fins et soutirer de l’argent à leurs victimes. Lorsqu’ils utilisent ces arnaques, les fraudeurs profitent de la vulnérabilité de certaines personnes âgées pour leur mettre de la pression.

C’est pourquoi il faut s’assurer de toujours faire les vérifications nécessaires avant de faire confiance à quiconque.

  • Ne remettez jamais d’argent à un inconnu ou à une personne dont vous n’avez pas vérifié l’identité.
  • Si un individu prétend agir au nom d’un organisme, communiquez directement avec l’organisme.
  • Ne divulguez jamais de renseignements personnels à un individu qui ne peut prouver sa légitimité.
  • Lorsque quelqu’un se montre trop insistant ou même insolent (par exemple : il exige votre réponse sur le champ), ne lui faites pas confiance.
  • Appelez les parents, un autre membre de la famille ou des amis de la personne afin de vérifier la validité de l’histoire qui vous a été présentée.

La Sûreté du Québec invite les citoyens à consulter la section Conseils de son site Web (www.sq.gouv.qc.ca) afin d’en apprendre davantage sur la fraude ou consulter le site web du Centre antifraude du Canada au www.centreantifraude.ca.

Quoi faire lorsque vous êtes confrontés à une fraude? Déjouer les fraudeurs | SQtv Vlogue policier S.1 Ép. 10 – YouTube

Dernières nouvelles:

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

450.755.3515